PARTAGER
publié le Jeudi 2 Novembre 2017|Actus - Internet

La vitesse de chargement des pages web a toujours été un point que Google mettait en avant. Son attention sur cet élément s’est d’ailleurs amplifiée à l’approche du Mobile First Index qui est d'ores et déjà prévu pour 2018. Mais l’importance de la vitesse d’un site ne concerne pas seulement le basculement vers le mobile mais concerne également de nombreux points qui peuvent fortement impacter les résultats d’une entreprise au travers de son site, d’où un intérêt pour optimiser ce critère dans les performances de son site.

Une vitesse d’affichage et une expérience utilisateur intimement liées

Tout organisme en charge d’un site web (entreprise, institution, association,…) doit prendre conscience de l’importance de la vitesse de chargement de ses différentes pages Web. La vitesse d’un site impacte fortement l’expérience utilisateur bien avant son arrivée sur le site. Elle est d’ailleurs le tout premier élément UX d’un internaute, lui donnant sa première impression, bien avant de voir un quelconque visuel du site ou éprouver une navigation qui ne serait pas forcément très ergonomique.
L’impact de la vitesse influence bon nombre de critères, pouvant devenir une force pour un site avec de bonnes performances ou au contraire, être un réel frein à l’accomplissement de ses objectifs.

Une mauvaise vitesse de chargement : des impacts notables dans les performances

Un impact sur la fréquentation d’un site internet

Le tout premier impact d’une vitesse de chargement trop importante, concerne tout d’abord l’audience d’un site web. Selon certaines études, 57% des internautes quitteraient le site si celui-ci met plus de 3 secondes à s’afficher. Et parmi ces derniers, 80% affirment qu’ils ne reviendront plus jamais sur le site après cette première expérience ratée.
Autre métrique, mais cette fois sur le taux de rebond ; un site qui se chargerait en plus de 58 secondes aurait un taux de rebond 2x plus élevé qu’un site qui ne se chargerait en 1 seconde seulement.

''57% des internautes quittent un site s'il prend plus de 3 secondes à s'afficher. Et 80% affirment ne plus jamais y revenir"

Un impact négatif sur le chiffre d’affaires des sites e-commerce

Les conséquences sur les performances économiques d’un site de vente dû à de mauvaises performances en termes de vitesse semblent belles et bien liées. Selon certaines études, le taux de conversion d’un site peut être réduit jusqu’à 7% pour une 1 seule seconde de chargement en trop.
Concernant le taux d’abandon du panier, 20% des utilisateurs abandonneraient leur panier à cause du temps de chargement. Les acheteurs en ligne sont 67% à déclarer que la lenteur du site est la raison principale d’abandon de leur panier. Des sites e-commerce de renom on quantifier l’impact de la vitesse de chargement sur leur chiffres d’affaires.
Pour Amazon, quand son temps de chargement augmente de 100 ms, soit 0.1 seconde, c’est une perte de 1% des ventes, ce qui aurait représenté en 2016 une perte de 1.360 milliards d’euros. Pour Shopzilla, quand celui-ci passe son temps de chargement de 7 à 2 secondes, c’est un gain de 7 à 12% de chiffre d’affaires en plus. Etam, communiquait en 2015 un gain de 20% de son taux de conversion suite à une baisse du temps moyen de chargement de ses pages de 0.7 secondes.

"Les internautes acceptent de moins en moins d'attendre. Si le temps de chargement est trop long, ils zappent, et risquent d'aller ailleurs, chez la concurrence"

Le dernier site en date ayant fait des efforts considérables dans l’amélioration de la vitesse d’affichage de son site n’est autre que le site de La Redoute. La boutique en ligne a entrepris un énorme chantier pour améliorer de façon significative la vitesse de chargement et la perception des internautes sur ses nombreuses pages de son catalogue en ligne. Cet axe d’amélioration pour La Redoute est basé par le manque de patience des internautes et de son impact sur les ventes du site, comme se justifie Jacques Guilmain (DSI/ CIO) dans une interview « Les internautes acceptent de moins en moins d’attendre. Si le temps de chargement est trop long, ils zappent, et risquent d’aller ailleurs, chez la concurrence ».

La vitesse de chargement : un critère SEO de plus en plus important

Avoir un site qui se charge rapidement est sans conteste un des critères à ne plus négliger pour les années à venir, la raison ? L’avènement du mobile et la forte demande en terme d’expérience utilisateur (UX) pour qu’un site s’affiche le plus rapidement possible. Le moteur de recherche le plus utilisé au Monde à savoir Google, va privilégier de plus en plus les sites les plus rapides avec des preuves de cette volonté de plus en plus nombreuses. Parmi ces preuves il y a tout d’abord l’émergence du format AMP développé par la firme de Mountain View qui permet d’avoir des pages qui s’affichent extrêmement rapidement sur mobile ; l’outil Google Page Speed qui attribue une note de performance à la page soumise ; l’outil, là aussi développé par Google, Test My site, qui donne au site testé, la perte du nombre d’internautes à cause d’une vitesse de chargement des pages trop importante sur mobile. Et dernièrement le développement de la nouvelle technologie de Web Progressive App qui offre de très bonnes performances avec une navigation plus rapide et un chargement instantané.

outil vitesse page web testmysite

Enfin, il est bon de rappeler qu’un gain en vitesse lors du chargement, c’est un gain dans l’amélioration du taux de rebond. Et même si le taux de rebond n’est pas un critère de positionnement dans les moteurs de recherche (contrairement à ce que disent de nombreux pseudo experts), une amélioration de ce critère ne peut qu’améliorer le niveau de conversion d’un site web.

Une pénalité sur Facebook pour les sites trop lents

Facebook semble appliquer les mêmes règles que Google, à savoir vouloir favoriser les sites les plus rapides et pénaliser les plus lents. Selon les chiffres avancés par Facebook, à partir de 3 secondes de chargement, le taux d’abandon serait de 40%. Ainsi le réseau social au 2 milliards d’utilisateurs va faire remonter en priorité dans son fil d’actualité les contenus provenant de sites ayant un temps de chargement rapide et va déclasser ceux ayant un temps de chargement trop long.

Comment réduire le temps de chargement de ses pages web ?

Pour réduire le temps de chargement de ses pages tout dépend où l’on souhaite qu’elle s’affiche rapidement. D’un point de vue global, à savoir dans les moteurs de recherche il y a tout d’abord l’optimisation des pages web avec une réduction du poids des images, une mise en cache du navigateur, l’élimination des codes Javascript et CSS au-dessus de la ligne de flottaison, réduire la taille des ressources Javascript,….

logo AMP Accelerate Mobile Page

Pour une optimisation sur mobile, il y a aujourd’hui les technologies AMP et Progressive Web App qui permettent un gain de temps considérable dans le chargement des pages sur son smartphone.

Enfin pour être rapide sur Facebook, l’utilisation du format natif Facebook Articles semble être le format le plus adéquate pour remonter dans le fil d’actualité du réseau social. Cependant pour ce dernier cas, le contenu reste hébergé sur Facebook, il est donc nécessaire d’y intégrer un lien pour rediriger l’internaute vers son site internet.

Améliorer la vitesse de Mon site

 

VOUS AVEZ UN PROJET, VOUS SOUHAITEZ PLUS D'INFORMATIONS ?
CONTACTEZ-NOUS

Retour aux actualités
Besoin d'information sur nos produits et solutions ?
Un projet particulier ?
Sur mesure ?
On vous rappelle !

Envoyer
champs obligatoires *